[lecture] L’espoir malgré tout de Bravo

Vendredi dernier sortait le quatrième volume de l’Espoir Malgré Tout, la série Spirou portée par Emile Bravo qui poursuit le succès amplement mérité d’un épisode “pilote” intitulé “Le Journal d’un Ingénu”.

La série s’ouvre sur une mise en contexte en forme d’origin story du groom le plus célèbre de la bande dessinée. Et petit à petit, le décor et les personnages plantés, on bascule dans le coeur du récit, celui de la traversée de la Seconde Guerre Mondiale en Belgique. La série est faussement enfantine. Elle parle principalement d’enfants et de jeunes gens pris dans la tourmente d’une période incertaine et présente avec un réalisme romancé leurs dilemmes, déceptions, désillusions, amertume des pas en arrière et enthousiasme de ceux qui vont de l’avant.

Les thèmes pas drôles sont tous abordés, qu’il s’agisse de collaboration, de rationnement, de dénonciation, de déportation, de résistance et de trahison… avec finesse et bienveillance, à hauteur d’Homme, et tout cela grâce à l’infatigable espérance d’un Spirou qui compose avec les difficultés. Côté dessin, Bravo nous propose quelque chose d’assez classique, voire sobre, notamment du côté des couleurs qui sont peu prononcées, ce qui colle très bien avec l’esprit “exploration du passé” de la BD (que l’on retrouve également dans la couverture des albums) et l’aspect humilité très prononcé de son héros.

Excellente série !

Leave a Reply

Your email address will not be published.