[lecture] East West Street de Philippe Sands

Lecture estivale incroyable. Pas drôle, mais fascinante : Retour à Lemberg (East West Street dans son titre original). Philippe Sands, son auteur, est un juriste de droit international, conseiller auprès de la Cour Internationale de Justice et des Tribunaux Internationaux Spéciaux, intervenant sur d’épineux sujets (droit maritime, conflits territoriaux, déplacements de population, torture…). A l’occasion d’une invitation à une conférence sur ces sujets en Ukraine, il se rend compte que les inventeurs des notions de crime contre l’Humanité et génocide ont été conceptualisées, en vue de leur première application lors du Procès de Nuremberg de 1945-46, par deux juristes juifs issus de la ville de Lemberg / Lwow / Lviv, Hersch Lauterpacht et Raphael Lemkin.

Les deux ont fait leurs études dans les années 1918-1926, fréquentant les mêmes professeurs, dans cette ville symbole de l’intelligentsia de l’Empire Austro-Hongrois et témoin du chaos engendré par sa dislocation. Récit entremêlant Histoire, Droit et drames et parcours familiaux, y compris celui de la famille de l’auteur originaire elle aussi de Lemberg, ces différentes dimensions servent de base au développement d’une réflexion sur le rapport entre individu (crime contre l’Humanité, qualification de droit individuel) et groupe (génocide, qualification selon l’appartenance à un groupe d’individus), et la façon dont les tragédies de la première moitié du XXè siècle ont façonné le développement du droit international, sur fond de troublantes coïncidences.

C’est très détaillé, Sands ayant effectué seul toutes ses recherches, voyages, fouillage d’archives des universités et d’administrations pour livrer cette œuvre magistrale.

L’auteur a participé à la réalisation d’un podcast de France Culture, diffusé cet été, adapté de son dernier livre, La Filière.

Leave a Reply

Your email address will not be published.